couverture du TPE

Notes de synthèse

Guilhem de la ville Montbazon Guillaume Lucbert
Maxence Lamour Thomas Juet
2014-2015 Première L

Le Deuxième Sexe : un bouleversement des mentalités?

Note de synthèse


I. Introduction

     Lorsque le groupe a été constitué, nous nous connaissions déjà un peu auparavant. Nous nous sommes impliqués dans le travail du TPE confiants. Les premières heures ont déterminé le choix du sujet. Parmi ceux que nous avions proposé, il a été retenu par l'équipe enseignante celui du Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. Pour être honnête, ceci nous a refroidi sérieusement dès le début. Cette proposition avait été faite un peu sur un coup de tête, sans l'assentiment de tout le monde. Aucun de nous n'avait étudié Simone de Beauvoir, et encore moins lu son œuvre. Cependant, en se disant que c'était l'occasion d'une ouverture d'esprit, sur le féminisme et sur ce traité de philosophie, nous avons conservé ce sujet, et sommes partis sur cette piste, quoiqu'avec de l'appréhension.

II. Le choix de la problématique

     Le choix de la problématique a été... problématique lui aussi. Nous en avons proposés plusieurs, jusqu'à ce que la quatrième convienne à tout le monde : Le Deuxième sexe : un bouleversement des mentalités? À partir de ce moment s'est posé le problème de cerner le sujet. Sur le coup, nous n'y avons pas vraiment pensé, et avons continué. Nous y reviendrons.

III. Le déroulement du TPE

     Rapidement, Guillaume a créé un échéancier numérique, qui a été partagé entre tous les membres du groupe. De cette manière, il a été plus clair pour tout le monde de savoir ce qu'il devait faire. À chaque date de rencontre consacrée au TPE a été fixé un objectif à atteindre. Dans la foulée, nous avons également organisé un fichier ou déposer toutes les sources consultées pour les recherches avant de les oublier. Ainsi les recherches ont commencé à proprement dit.     Elles ont été menées régulièrement, individuellement et en suivant l'échéancier. Nous avons organisé plusieurs rencontres en dehors des temps de cours pour contrôler notre avancement commun, croiser nos informations, échanger nos sources et déterminer la marche à suivre pour la suite. Une fois un dossier complet d'information formé pour chacun, il a fallu synthétiser. Il a fallu "raboter" nos travaux parfois 2 ou 3 fois consécutives pour ne pas trop s'étendre sur le sujet. Comme nous avions choisi de présenter l'écrit sous la forme d'un site web, créé par le frère de Guillaume à notre demande, il a fallu lui envoyer toutes nos parties. Cela a été fait précipitamment, dans la semaine précédente, voire la veille. Les recherches synthétisées ont été rendues à la date prévue, mais de justesse. Le temps des vacances de noël, et le temps que les commentaires sur notre écrit nous soit rendu, il y a eu une période de relâchement du côté du TPE, où nous nous sommes consacrés à nos autres projets scolaires. Nous avons réfléchi à la suite de nos travaux, nous avons revu certains points du site pour l'arranger. Mme Brocart a organisé un rendez-vous avec notre groupe pour nous expliquer ce qui était à revoir dans nos recherches. Principalement, elles ressemblaient trop à un exposé et non à un TPE. Alors que nous avions un important contenu historique, le côté littéraire paraissait délaissé. Nous avions traité le sujet de manière trop large. Il nous a donc été demandé de remettre le travail dans la perspective de la problématique, et de le synthétiser davantage, de supprimer ou de reformuler certaines parties, et de réorganiser le travail pour la partie de Maxence. C'est ce à quoi nous nous sommes consacrés durant la fin de janvier et au début du mois de février. Il nous a fallu entièrement remanier notre écrit, nous avons réorganisé nos parties, avons cette fois chacun lu rapidement le Deuxième Sexe pour intégrer à nos textes les citations et références littéraires qui manquaient. Les deux dernières semaines, nous nous sommes consacrés à écrire introduction, conclusion, à rédiger un lexique, à réaliser un sommaire, puis une annexe et une médiagraphie que nous avons incorporés sur le site avant la date de rendu, prévue pour le 09 février.

IV. Témoignages

Compte rendu individuel : Guilhem

     Je dois dire que notre TPE s'est plutôt bien passé, le seul ennui sérieux fut le temps. Dans notre groupe, étant des amis, les disputes n'eurent pas lieu d'être. Au départ, nos idées fusèrent, le thème Histoire et Littérature nous convenait parfaitement. Nos professeurs ont finalement choisi le Deuxième Sexe de Simone de Beauvoir. En tant que garçon, je n'étais pas vraiment enthousiasmé par ce sujet féminin.
    Pour ma partie, je devais parler de la femme avant Simone de Beauvoir, et des auteurs féministes qui l'ont entourée, afin de montrer que son ouvrage avait eu des conséquences concrètes sur les libertés féminines. Ces auteurs sont nombreux et tous les citer aurait été compliqué, car je ne peux pas lire et juger de leurs œuvres dans le temps qui nous était imparti. Après Décembre, nos professeurs m'ont fait remarquer que ma partie se consacrait trop à la chronologie historique et délassait la littérature. J'ai donc remanié mon TPE en suivant leurs conseils. Si je devais résumer mon expérience de TPE, je dirais qu'il s'est très bien passé.

*     *     *

Compte rendu individuel : Thomas

     J’ai proposé de faire ce sujet parce que j’ai lu un extrait du Deuxième Sexe dans mon livre de français et j’ai pensé que ce serai une bonne idée de présenter ce livre pour les TPE. Pour moi, Simone de Beauvoir est l’une des précurseurs de l’égalité des sexes. Elle a réussi à sortir la femme de son carcan en lui permettant d’être maitresse de sa vie. Elle a permis à la femme de s’émanciper à travers son œuvre philosophique et de devenir une femme « moderne » qui peut s’assumer financière et qui a la possibilité de n’être plus qu’une maitresse de maison mais une femme à part entière.
    Nous avons choisi de prendre cette problématique car nous pensons que d’une part, oui le deuxième sexe a permis un bouleversement de mentalité car il a influencé des femmes et des politiques dans de nombreux pays comme en Allemagne ou en Angleterre mais d’autre part non car malgré des avancées fulgurantes pour l’égalité des sexes il y a encore de nombreuses branches qui ne sont pas encore acquises comme dans le secteur du travail ou encore dans les pays musulmans où la femme est considérée comme inférieure à l’homme.
    Les recherches sur le Deuxième Sexe ont été assez compliqué car il n’y a pas énormément de livres sur ce sujet donc nous avons dû dédier une bonne partie de nos recherches sur de nombreux sites internet pour trouver des arguments qui nous ont permis de traiter ce sujet qui n’est pas si facile à aborder étant donné que c'est une œuvre philosophique.

*     *     *

Compte rendu individuel : Maxence

    La réalisation de notre TPE nous a prit beaucoup de temps. Nous avons d'ailleurs rencontré bon nombre de problèmes. Pour ma part, quelques contre temps ont ralenti mon avancée. Notamment mon ordinateur personnel, qui a cessé de fonctionner. Heureusement, j'avais prévu, et mis sur un autre PC mon travail. Malheureusement celui-ci ne tarda pas à rendre l'âme et à cesser fonctionner également. Après avoir tout réécrit, dans un délai très bref, je rendu à temps ma partie, afin de compléter notre site internet.
    Le sujet au départ ne fut pas évident à concevoir. Nous avons proposé le Deuxième sexe sans réellement y réfléchir, et pourtant c'est celui qui fut gardé. Au fur et a mesure que nous avancions dans l'étude de l'œuvre de Simone de Beauvoir nous nous approprions le sujet, et ainsi nous prenions déjà du plaisir à travailler dessus. Nous avons du récolter une grande quantités d'information, nécessaires pour construire un plan cohérent et une problématique correspondant au sujet donné.
Dans mon je n'ai d'abord pas été très enthousiaste quant au choix du sujet, et attendais une meilleure ambiance.
L'avancée de notre travail s'est fait progressivement et sûrement, le travail étant correctement réparti entre chaque membre du groupe.

*     *     *

Compte rendu individuel : Guillaume

    Ce TPE est une expérience très constructive et bénéfique, loin d'être aisée, qui requiert pour tous de la maturité, un sens de synthèse, de la patience et de l'organisation. Il est vrai que si je suis parti en traînant des pieds sur un sujet qui ne m'intéressait pas, à mesure que j'ai avancé dans mes recherches, me sont apparus des points d'intérêts qui m'ont poussés à continuer. Je me suis de moi même chargé de l'organisation, puisque je me pensais le plus organisé du groupe. Je me suis efforcé de hiérarchiser nos données, d'organiser les travaux à faire pour chacun, de superviser le travail de tous. Cette position implique un travail supplémentaire conséquent, d'autant plus que cela implique de relire les écrits des autres membres et de travailler avec mon frère pour la mise en place du site. Cela peut devenir épuisant lorsque d'autres travaux scolaires s'ajoutent au TPE, comme par exemple avant les vacances de noël ou sur la période du premier bac blanc. Dans ces périodes de fatigue, je délègue ce que je peux à chaque membre, de façon à répartir le travail de régie.
    Mon avis sur le TPE est que c'est un travail complexe, difficile à cerner et à expliquer, mais qui a un grand potentiel pour ce qui est de rendre les élèves mâtures. Il nécessite de nombreuses qualités pas nécessairement acquises en Première, et c'est ce qui en constitue la difficulté selon moi. Selon le point de vue avec lequel on l'aborde, je trouve qu'il peut prendre bien des visages différents. Pourtant, avec un certain recul, je me rends compte que si l'on veut produire un bon TPE, il est relativement impératif qu'il y ait une certaine amitié et une confiance préalable entre les membres du groupe. On ne peut pas se permettre de tirer un tel qui traine, il faut que tous sans exception donnent du leur pour conserver le rythme, sans quoi ce sont les autres qui devront rattraper le retard. Il faut conserver une régularité et une ponctualité dans le travail qui sont essentielles si l'on ne souhaite pas d'oscillations irrégulières dans notre TPE. C'est la situation la plus confortable, mais aussi la plus ardue.
    Cet exercice est un défi, et, sous peine de découragement, il faut que ce défi porte sur un sujet qui nous enthousiasme. Ce que je trouve le plus dommage pour ce qui est de notre groupe, c'est que le sujet, bien qu'il regorge de choses à dire et de points d'intérêt, ne nous passionne pas vraiment. Il faut distinguer l'intérêt de l'amour d'un sujet, ce qui, je le pense au vu des réactions de chacun, handicape notre groupe au niveau de l'entrain mis au travail. À cause de cela, il nous arrive de perdre du temps, de repousser l'échéancier, et de déroger à la régularité évoquée plus haut.
    Maintenant, nous nous sommes aventurés bien trop loin pour reculer, et il s'agit de faire avec ce handicap, de davantage s'impliquer pour tenir les échéances. Mais sur la fin, en cumul avec les épreuves du bac blanc, et devant l'ampleur des finitions qu'il nous reste à faire dans un temps assez réduit, il devient honnêtement difficile de nous motiver pour finir à temps.
    Quoi qu'il en soit, ce Travail Personnel Encadré doit rester et restera une expérience mémorable qui aura fait fructifier chez nous les qualités qui nous serons utiles pour nos années futures. Les problèmes auxquels nous avons été confrontés ici dans un cadre scolaire se poseront à nous dans le monde du travail, et plutôt que de se trouver désemparés devant elles, nous nous reverrons comme de vieux ennemis, grâce à ce TPE. Je le vois comme un gros coup de pouce à tous les jeunes étudiants de première pour continuer sans trop d'accroches par la suite.

*     *     *